Sécuriser les importations

Objectifs

  • Négocier un achat à l’international

  • Choisir le bon incoterm

  • Etablir les instructions aux transitaires pour acheminer la marchandise du pays fournisseur jusqu’en France

  • Evaluer le cout de revient import en fonction des taxations douanières

  • Choisir les techniques de paiement appropriées

Inscription
  • Lundi 9 et Mardi 10 novembre 2020

  • 14h30 -18h00 (7h)

  • A distance

  • Limité à 10 participants

  • 850€ HT (1020€ TTC)

Fiche formation

Les Enjeux

Les entreprises importatrices sont souvent confrontées à des difficultés pour réaliser leurs importations : Elles concernent tant la sphère douanière que logistique que financière. Cette formation ne veut pas être un simple catalogue technique mais propose une approche temporelle de l’opération import afin de sensibiliser l’entreprise aux différents risques et de proposer des solutions de sécurisation.

L’importation est vitale pour de nombreuses entreprises exportatrices qui intègrent certains composants dans leur production. La bonne gestion de l’import devient alors un enjeu de compétitivité

Horaire : 14h30 – 18h00

Introduction : les enjeux de l’achat international

Le choix entre les CGA et des CGV : quelles sont les pratiques ?

Partie 1.  La gestion logistique de l’import

A. Le choix de l’incoterm

  • Les incoterms par famille E, F, C et D
  • La répartition des frais et la répartition des risques
  • Absence de liaison entre incoterms et transfert de propriété
  • Balayage des principaux incoterms
  • Le choix des incoterms à l’import : les aspects logistiques, douaniers et commerciaux

B. L’organisation du transport à l’international

Seront traités les aspects contrat d’achat de transport, coût du transport, assurance transport et recommandations selon les modes de transport suivants :

  • Transport maritime / Transport aérien/ Transport routier
  • Les documents requis dans la chaine documentaire import

C. Les procédures de dédouanement import

  • Le régime de l’importation définitive
  • Les taxations douanières
  • Les modalités d’achat en franchise

D. Le cout de revient import

  • La construction d’un cout de revient import
  • Une autre approche des prix : la notion de prix cible
  • Etude de cas

Partie 2 : Cout de revient et technique de paiement

A. Incoterms et technique de paiement

  • Le choix des techniques de paiement à l’import
  • Le transfert libre à l’import
  • Mécanisme
  • Avantages et limites

B. La remise documentaire à l’import

  • Principes généraux
  • Avantages pour l’importateur
  • Inconvénients de la remise documentaire

C. Le crédit documentaire import

  • Mécanisme du crédoc import
  • La mise en place de crédoc : conseils pour l’importateur
  • Pourquoi choisir le crédit documentaire ? dans quel cas ?
  • Les limites du crédoc import

D. La LCSB import

  • Mécanisme de la LCSB import
  • La mise en place de la LCSB : conseils pour l’importateur
  • Pourquoi choisir la LCSB ? dans quel cas ?
  • Les limites de la LCSB import, ultimes recommandations

Conclusion

  • Le risque de change à l’import,
  • Matrice d’aide à la décision sur le choix des outils simples de sécurisation

Public

  • Services import,
  • Responsables commerciaux des achats,
  • Services logistiques et financiers,
  • Créateurs d’entreprise dont le projet est lié à l’importation

Prérequis

Cette formation ne nécessite pas de prérequis.

Hubert Martini

Hubert Martini est consultant en commerce international chez Iface-Experts et consultant-formateur auprès de banques et entreprises en France, au Maghreb, en Afrique et en Asie du Sud-Est. Il est par ailleurs auteur de nombreux ouvrages, en particulier “Crédits documentaires, lettres de crédit stand-by, cautions et garanties – Guide pratique”, 3ème édition 2019 paru chez RB Édition.

Modalités pédagogiques

  • Classe virtuelle
  • Remise des supports pédagogiques
  • Formation interactive et pratique : QCM, quizz et mini-cas
  • Intervention ponctuée de nombreux exemples de cas concrets permettant réflexions et échanges d’expériences entre les participants et l’animateur spécialiste ; Les participants sont invités à venir avec leurs cas réels afin de favoriser les échanges.

Modalités de suivi

  • Questionnaire préalable à la formation
  • Feuille d’émargement
  • Attestation délivrée à l’issue de la formation